28/01/2015

Espagne – Un nouveau journal seulement numérique est prévu pour l’automne 2015

Pedro J. Ramirez était l’enfant terrible de la presse espagnole quand il est devenu à 28 ans le plus jeune rédacteur en chef du journal national Diario 16.

En 1989, il fonde El Mundo et le dirige jusqu’en 2014, ce qui fait de lui le rédacteur en chef le plus ancien de tous les journaux nationaux dans le pays.

Aujourd’hui, il est évidemment très écouté quand il annonce le lancement d’un nouveau journal, El Español, entièrement numérique, sans version papier.

Car « le papier n’est pas nécessaire pour tout ce que nous ne gardons pas sous sa forme physique, » dit-il, « les gens ne gardent pas leur journal, même pas un journal hebdomadaire. » Ramirez a déclaré récemment que nous entrons dans un nouvel âge d’or du journalisme, et qu’en Espagne « le meilleur journalisme se fait déjà dans les médias numériques tels El Confidencial, Voz Populi, ou encore eldiario.es ».

L’émergence de ce nouveau type de journalisme en Europe devrait d’ailleurs s’amplifier en fin d’année avec l’arrivée du géant américain Politico, associé à 50/50 avec Axel Spinger, pour couvrir la politique européenne.

A noter que vous pouvez suivre le projet sur le blog El Español dédié à ce nouveau media ici

28/01/2015

US – Charlotte Observer et les ados : 5 histoires populaires

Il y a seulement cinq histoires, chacune richement illustrée avec des photos ; le tout optimisé pour une consommation mobile. Chaque jour, dès 7 heures, les nouveaux contenus sont publiés et un compte à rebours se déclenche pour annoncer la prochaine publication.
Pour chaque article, le lecteur connaît les statistiques sur le nombre de personnes qui l’ont lu et partagé, car « pour le jeune lectorat, la popularité d’une histoire est désormais une partie de sa valeur » selon Ted Williams, le directeur de la stratégie numérique de Charlotte Observer et qui dirige Charlotte Five.

Charlotte Observer, quotidien de Caroline du Nord depuis 1886 a lancé , fin 2014 cette initiative. Elle vise à amener les adolescents à lire les informations locales grâce à une expérimentation de nouveaux formats, pour des jeunes qui s’éloignent des formats traditionnels imprimés. En fait, on pourrait comparer ce nouveau produit à la restauration rapide : « il arrive rapidement, proprement emballé et prêt à être partagé avec ses amis » selon Ted Williams.

 

28/01/2015

US – Reported.ly, le journalisme natif pour les réseaux sociaux

Là où la plupart des sites d’infos utilisent les médias sociaux pour rediriger les gens vers leur site web, Reported.ly travaille dans l’autre sens. Lancé en janvier 2015, Reported.ly utilise Twitter comme plate-forme principale, tout en publiant sur Facebook, Reddit, Storify avec comme principal mot d’ordre : « Global news, our way. That means your way, too. »

La volonté d’Andy Carvin, rédacteur en chef est de « raconter des histoires à travers le monde, au service des communautés en ligne (…) et de produire le journalisme natif pour les communautés des médias sociaux, en collaboration avec les membres de ces communautés ».

Plutôt que d’utiliser les médias sociaux pour promouvoir des liens vers les articles web, Reported.ly publie donc directement sur les médias sociaux. Leur prochaine étape ? Encourager la participation des lecteurs pour leur permettre d’influencer le traitement d’une histoire.

Retrouvez la curation de Reported.ly sur Storify après l’attentat contre Charlie Hebdo.

A noter que Reported.ly est la dernière publication de First Look Media qui a déjà lancé le site d’investigation The Intercept, en février 2014, financé en grande partie par Pierre Omidyar, co-fondateur d’eBay.

28/01/2015

UK – Le Daily Mail propose le programmatique… dans l’édition print du NYT

Le DailyMail.com, site d’information le plus populaire de Grande-Bretagne est naturellement désireux de promouvoir son offre de publicité programmatique.

Pour ce faire, il a choisi une manière inhabituelle : une annonce en pleine page dans le New-York Times (paru le 12 janvier 2015) pour promouvoir ses ventes publicitaires automatisées aux Etats-Unis en offrant 1$ dans la publicité programmatique pour chaque dollar dépensé de manière traditionnelle dans l’achat d’un espace sur le print.

La proposition est basée sur le traditionnel : un acheté-un offert. Ainsi, pour chaque annonceur qui investira 150.000$, il se verra offrir pour le même montant une opération programmatique.

Fort d’un bubget publicitaire global d’environ 19 millions de dollars provenant des US et 46,6 millions de visiteurs uniques (novembre 2014), le DailyMail.com a fait le choix d’acheter une publicité… imprimée dans le New York Times pour toucher les annonceurs à haut-profil.

Daily mail NYT

28/01/2015

Kenya – Le phénomène HiviSasa : l’info locale, mobile et participative

Comment publier des nouvelles locales si votre population cible est dispersée, qu’elle a peu de revenus et peu d’ordinateurs ?

Au Kenya, les médias y compris les grands journaux comme le Daily Nation et The East African se concentrent sur Nairobi. Pourtant, les des deux tiers des Kenyans vivent en dehors de ces deux grandes villes. En fait, les problèmes de logistique font qu’il est difficile de publier des journaux régionaux et de les distribuer à une population dispersée mais équipée à près de 80% de téléphone mobile.

Dans ce contexte, HiviSasa (qui pourrait être traduit par Maintenant) a élaboré une offre pour téléphone mobile, gratuite pour les lecteurs, en misant sur les citoyens pour rassembler les infos. Chaque jour, 620 contributeurs proposent des dizaines d’articles abordant les questions locales liées à la criminalité, les problèmes de transport local, de politique, de scolarisation, etc. Tous les articles sont réalisés via smartphone muni d’un appareil photo et doivent respecter un format strict de 500 mots.

Si l’article est sélectionné puis publié par un journaliste professionnel (60 par jour en moyenne), alors le citoyen sera payé par l’intermédiaire du système bancaire… mobile bien sûr. HiviSasa a débuté début 2014 dans deux comtés. Fin 2014, son expansion se poursuit aussi bien géographiquement qu’en nombre de contributeurs. Un phénomène à suivre !

28/01/2015

Espagne – Un nouveau media d’actualité dessinée est né !

Le 11 décembre 2014, la presse espagnole a accueilli un nouveau venu : Dibunews (de l’espagnol dibujar, dessiner). Ce journal collaboratif d’actualité, entièrement dédié au dessin, accueille les contenus de lecteurs et d’illustrateurs du monde entier. Il impose même aux annonceurs de communiquer grâce à des illustrations.

« Au début, on m’envoyait des blagues et des opinions, mais la dibunoticia (contraction de dibujar, dessiner et noticia, information) doit inclure des informations » explique l’éditeur du journal, le caricaturiste Soto. Même si « elle n’a pas besoin d’être exhaustive, elle doit être compréhensible par tous. Les dessins doivent répondre aux questions : Qui ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Et avoir une part d’objectivité ». En effet, «le dessin vous donne la possibilité de synthétiser et d’élargir le contexte (…)  car nous essayons de proposer, donner des coups de pinceau et de suggérer des idées qui extrapolent les enjeux locaux dans le monde entier. D’ailleurs, nos dessinateurs nous envoient leurs dibunoticias d’Argentine, Uruguay, Mexique, Italie, Pérou, Colombie, Chine et Royaume-Uni ».

La version en ligne du journal, traduite en anglais, chinois et arabe avec l’aide de Google Translate, est mise à jour quotidiennement et enrichie par 64 correspondants internationaux.

Quant à la version papier,  tirée à 15.000 exemplaires et gratuite également, vous n’aurez pas besoin d’aller la chercher à Madrid, vous pouvez en recevoir un exemplaire en PDF en vous inscrivant via le site internet www.dibunews.com

28/01/2015

UK – WhatsApp : le nouveau driver d’audience de la PQR ?

La BBC et Huffington Post ont fait les manchettes quand ils ont expérimenté WhatsApp comme nouveau canal de distribution de leurs news, mais l’application de téléphone populaire semble être tout aussi pertinente pour la presse régionale.

En effet, Oxford Mail (diffusé sur la ville éponyme et édité par Newsquest) a constaté que son canal WhatsApp s’avérait bien plus populaire que le courrier électronique traditionnel ou Twitter.

« Proportionnellement, WhatsApp apporte un taux de conversion quatre à cinq fois plus important que notre newsletter quotidienne, et même six à sept fois plus grand par rapport à Twitter », affirme le chef de contenu, Jason Collie. Le projet a même eu des résultats « supérieurs aux attentes, que ce soit sur la taille de notre audience ou les retours/commentaires des lecteurs. »

Le journal pensait toucher entre 300 et 500 abonnés durant les six mois de test, mais les résultats ont largement dépassé les prévisions puisqu’à ce jour le journal compte 1.200 abonnés à la newsletter WhatsApp (pour un tirage quotidien de 12.000 exemplaires).

Quels sont les sujets les plus lus par les utilisateurs de téléphones mobiles via WhatsApp ? Les accidents de la circulation, les nouvelles des tribunaux de justice et le foot avec l’équipe d’Oxford United Football Club.

WhatsApp, comment ça marche ?

Pour tester le service d’Oxford Mail (gratuit) :
#1 – Téléchargez WhatsApp sur votre smartphone et activez les notifications

iOS : https://itunes.apple.com/fr/app/whatsapp-messenger/id310633997?mt=8

Androïd : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.whatsapp&hl=fr_FR

#2 – Sauvegarder le +44 (0)7767 417704 dans vos contacts comme Oxford Mail WhatsApp
#3 – Via WhatsApp, envoyer à Oxford Mail votre nom complet et le type d’infos que vous voulez recevoir : « NEWS », « SPORT » ou bien « NEWS & SPORT » et voilà, bonne lecture !

28/01/2015

France – Nice-Matin est Charlie

Deux informaticiens azuréens ont mis en ligne l’application gratuite «Je suis Charlie » avec le soutien d’Apple et le concours de Nice-Matin. Tous ceux qui la téléchargeront peuvent se géolocaliser sur une carte du monde pour marquer leur attachement à la liberté de la presse et à la lutte contre l’intolérance.

Les informaticiens ont demandé à Apple d’apporter son soutien, ce qui a permis de mettre l’application sur l’Applestore en moins d’une heure au lieu des 10 à 15 jours habituels.

Pour avoir une résonance plus importante, Apple a également demandé à ces informaticiens de faire appel au concours d’un éditeur de presse. C’est ainsi que Nice-Matin est devenu l’éditeur de l’appli. Selon le journal azuréen : « Nice-Matin n’en est ni le concepteur, ni l’instigateur. Nice-Matin est juste un Charlie de plus qui a apporté sa contribution au projet, au nom de la liberté d’expression

Une contribution qui a porté instantanément le nombre de Charlie géolocalisés à plus de 250 00 !

Si vous aussi vous êtes Charlie  testez cette application !

Image2

29/12/2014

UK – le Guardian transforme un entrepôt en giga salle d’événements

2700 mètres carrés, en plein de coeur de Londres dans le quartier de King’s Cross, à quelques encablures du siège : Le Guardian ne lésine pas sur l’investissement. Les objectifs sont (au moins) deux.

D’abord, créer un espace qui permette d’organiser de grands événements. En réhabilitant un vieil entrepôt de 2 800 mètres carrés, les possibilités sont nombreuses. Les travaux ont commencé, et les photos ci-dessous montrent combien la place est considérable.

Ensuite, et c’est d’autant plus intéressant : cet espace sera aussi un lieu de rencontres avec les lecteurs. Depuis quelques années, Guardian Live est un programme à destination des abonnés : débats, interviews en public, conférences et festivals sont autant de types d’événements organisés par le quotidien.

Le Guardian est à notre connaissance le premier média (et le premier quotidien) à se doter d’un espace de rencontre aussi spectaculaire et confirme son inclination à dépasser en permanence le strict cadre du média d’information pour incorporer toutes les dimensions de son statut d’acteur citoyen.

29/12/2014

Argentine – Le sport, cette machine à infographie

Pour un journaliste qui aime les données, rien ne vaut le sport. Et dans ce domaine, les sports américains sont depuis longtemps friands de data multiples et variées.

Alors quand Kobe Briant dépasse le record paniers de Mickael Jordan en carrière de NBA (32 310 points vs32 292), il est temps de se plonger dans les chiffres pour comparer les deux basketteurs.

De prime abord, cette infographie ne paie pas de mine, mais quand vous regardez le volume d’informations disponibles sur cette double page, vous pouvez retracer l’ensemble de la carrière des joueurs sur plusieurs années !

Détail étonnant : ce n’est pas un journal américain qui a publié cette infographie, mais La Razon, quotidien argentin.